Mécénat Chirurgie Cardiaque prend en charge des enfants atteints de maladies cardiaques d’origine congénitale ou infectieuses. Les interventions effectuées sont des opérations chirurgicales complexes qui touchent à un organe extraordinaire mais finalement très simple : le cœur. Quelques éléments pour mieux  comprendre son fonctionnement​. 

La structure d'un cœur normal

coeur

Le cœur est un muscle qui, en se contractant, agit comme une pompe interposée sur le circuit sanguin. Il contient 4 « chambres »

    • 2 antichambres à parois fines qui sont deux réservoirs : les oreillettes droite et gauche
    • 2 chambres à parois épaisses, musculaires, qui sont deux pompes : les ventricules droit et gauche

Oreillettes et ventricules sont reliés par 2 valves antireflux : la valve mitrale entre oreillette et ventricule gauche, la valve tricuspide entre oreillette et ventricule droit.
 
Dans l'oreillette droite arrivent les 2 veines caves (supérieure et inférieure). Ce sont les 2 gros collecteurs de toutes les veines de l'organisme. 
Dans l'oreillette gauche arrivent les 4 veines pulmonaires : elles ramènent au cœur le sang bien oxygéné venant des poumons.
Du ventricule droit sort l'artère pulmonaire, faite comme un arbre, d'un tronc et de 2 branches, droite et gauche, qui apportent le sang aux poumons.
Du ventricule gauche sort l'artère aorte qui apporte le sang à tout l'organisme.
 
A l'origine de l'artère pulmonaire et de l'aorte, 2 systèmes de valves anti-reflux : les valvules sigmoïdes.
 
Les 2 oreillettes sont séparées par une mince paroi : la cloison inter-auriculaire. Les ventricules sont séparés par une paroi plus épaisse, musculaire, la cloison interventriculaire.
 
Ainsi, nous avons « 2 cœurs » : l’un qui transporte le sang bleu, l’autre le sang rouge (bien oxygéné).

La malformation cardiaque d’origine congénitale

Congénital ne signifie pas héréditaire. Ce n'est pas (ou très rarement) une transmission parentale, mais une « malfaçon » qui s'est produite au tout début de la grossesse, et pour laquelle, dans la grande majorité des cas, il n'y a aucune cause. 

Sa fréquence est assez grande : 0,8 % des naissances.

Les malformations sont de 3 types :

    • Des communications anormales entre les « 2 cœurs », 
    • Des rétrécissements
    • Des malpositions des vaisseaux afférents ou efférents. 

Les malformations peuvent être simples (une anomalie) ou très complexes (association de plusieurs anomalies). 

L’atteinte cardiaque d'origine infectieuse

Elle est essentiellement due au rhumatisme articulaire aigu (RAA).

Les anciens livres de médecine disaient en parlant de cette mystérieuse maladie : « elle lèche les articulations et mord le cœur »…

Une angine, des douleurs dans les articulations et quelques années plus tard de très graves atteintes des valves cardiaques : ces valves, surtout la valve mitrale et la valve aortique vont devenir trop étroites ou au contraire vont fuir en se refermant mal : ce sont le rétrécissement mitral (RM), l'insuffisance mitrale (IM), l'insuffisance aortique (IA), etc.

Cette maladie, due au streptocoque et à sa toxine, a pratiquement disparu de nos pays développés mais fait encore d'énormes ravages dans les pays en voie de développement. Une meilleure hygiène, et donc de meilleures conditions de vie, et le traitement par antibiotiques des angines sont les conditions pour que cette grave pathologie disparaisse.