Témoignage des Augustin, famille d'accueil de Blois

Retour index blog
EnfantsEn région Publier un commentaire

Stéphane et Florine Augustin, chefs d’entreprises à Blois, sont devenus Famille d’Accueil pour la première fois en janvier dernier au sein de notre Antenne tourangelle. Ils nous racontent l’expérience extraordinaire d’accueillir un petit malade et de ce que cela a apporté au sein de leur foyer. Témoignage.

« Veux-tu être heureux, donne du bonheur ». C’est par cette citation de Saint-Exupéry que Stéphane AUGUSTIN, Président du Rotary Club de Blois Sologne a conclu son discours d’investiture. Avec sans doute, déjà une idée derrière la tête… En effet, sous l’impulsion de Florine, son épouse, le couple avait déjà amorcé les démarches auprès de l'Association Mécénat Chirurgie Cardiaque pour devenir famille d’accueil. Touchés par la difficulté de fonder une famille et reconnaissants vis-à-vis de la médecine (ils sont les heureux parents de Paul, Arthur et Jeanne), ils ont décidé de consacrer une partie de leur temps pour accueillir un enfant cardiaque et lui permettre un bon rétablissement dans un environnement joyeux, serein et empreint d’amour.

Chefs d’entreprises tous les deux, c’est Florine qui a choisi, après consultation de ses collaborateurs, de rester à la maison 7 semaines durant afin de gérer l’accompagnement médical et affectif de l’enfant à venir. L’opération fût financée par un don de 12 000 € du Rotary, somme remise à l'Association lors de la Fête des Plantes les 25 et 26 mars dernier au Chateau de Cheverny. Aboubaker a ainsi rejoint sa famille le 15 Janvier dernier, pour partager « la plus belle des aventures ». 

Du haut de ses 4 ans et demi, le petit Djiboutien est rapidement devenu le meilleur ami d’Arthur et Paul, les jumeaux de 5 ans. A cet âge, pas besoin de parler la même langue pour jouer ensemble et se chamailler. Puis, est arrivé le temps des visites pré-opératoires, difficiles à expliquer à un enfant étranger de cet âge. C’est alors que les gestes simples d’amour et d’affection permettent de guérir toutes les angoisses. « Abou a rapidement compris que nous étions ses alliés dans ce combat. Je dessinais des cœurs avec mes doigts et cela désamorçait toutes les situations. J’ai été surprise par l’attachement rapide que j’ai ressenti vis-à-vis de ce petit bonhomme, une vague d’émotions fortes qui vous submerge mais vous donne tant de courage » se confie la maman « temporaire ».

La phase de repos post-opératoire passa à la vitesse de l’éclair, rythmée par les visites à l’hôpital Gatien de Clocheville de Tours où Abou a été opéré, et les sorties en famille. Pour Abou, tout était émerveillement : Disneyland, le Zoo de Beauval, les sorties en poney… La joyeuse tribu ne s’est jamais ennuyée et Abou a même pu découvrir pendant une semaine les joies de l’école, en partageant les bancs de grande section d’Arthur et Paul. Alors oui, la famille confie qu’il y a eu des hauts et des bas, des émotions difficiles et des souvenirs incroyables, des moments de doutes et des instants de grâce… Il y a eu tout un flot de sentiments pendant cette aventure mais aucun n’égalera la conviction profonde que cette expérience est avant tout « un instant de vie, où l’on comprend sa fragilité et sa force, où on redevient davantage connecté à l’essentiel ». Nul doute que les nombreux « Je t’aime Maman » prononcés en Français par Abou auront été un moteur formidable de dépassement de soi pour mener à bien cette mission.

Un grand merci à la famille Augustin pour ce beau témoignage et au Rotary Club de Blois Sologne pour leur soutien !

>> Vous aussi, devenez famille d'accueil !

>> Notre antenne de Tours